01.02.11

Leurs âmes se sont fondues en une seule -- La Mouette.

Voilà un petit moment que je n'ai pas posté quelque chose sur le blog. C'est idiot, mais le tempsla_mouette_fly_a5_copie ne semblait malheureusement pas de mon côté pour cela. Mais il s'est finalement rallié à ma cause ainsi me revoilà, pour une durée cependant qu'il m'est impossible de calculer.

Jeudi dernier, j'ai eu la chance de voir une pièce magnifique. La Mouette d'Anton Tchekhov. Un vrai bijou théâtral. Si vous n'avez pas eu la chance de voir la pièce, j'espère que vous en aurez la possibilité car elle est formidable.
Le drame russe dans toute sa splendeur comme dans sa plus grande cruauté.

“ Ce soir, il m'a été donné la possibilité de me retrouver face à mes propres questionnements, à mes propres doutes. Cet écrivain qui doute alors de ses capacités quant à être heureux, et qui ne sait pas – n'a jamais su – ce qu'était la célébrité. Un pur délice.

Cette jeune femme qui rêve de célébrité, alors bercée par les premières impressions du métier d'artiste puis la chute, on ne peut plus douloureuse qui la ramène alors à sa simple condition d'être humain, reniée par son père et sa belle-mère, finalement seule, rejetant encore le seul homme ne l'ayant jamais aimé. 

Ces mensonges, ces médisances, ces moqueries, ces vantardises d'une mère qui finalement veut le bonheur de son fils qu'elle ne croit pas se trouver dans l'écriture. Et ce fils qui, bien décidé à vaincre ses propres démons, ne lâche rien, et laisse alors place à la rébellion.

Un magnifique voyage à travers la vie d'une famille qui n'en est pas vraiment une, et que la célébrité déchire au fil du temps. Une belle leçon de vie. ”

 

--Sophie

Posté par badpatch à 21:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Leurs âmes se sont fondues en une seule -- La Mouette.

Nouveau commentaire